Recherche
Le Cheliff et l'enseignement

Zone de lecture

Pages d’histoire

Administration

Société civile

Accéder aux archives
« Août 2019  
Dim Lun Mar Mer Jeu Ven Sam
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31

Incendie à l'école des filles d'Orléansville

14 août 1862 :

Séance extraordinaire du conseil municipal, publiée dans les colonnes du journal " El Moubacher "

L'an mil huit cent soixante deux et le vingt unième jour du mois d'août , à huit heures du matin, le conseil Municipal de la commune d'Orléansville s'est réuni en session extraordinaire dans la salle de ses délibérations au commissariat civil sous la présidence de M. le commissaire civil maire.

Etaient présents : MM. Geoffroy, Paulet, adjoints, Leydet, Brignoli, Autin, Pacot, adda ben foudad, conseillers municipaux.

Etaient absents : MM. Chaudron, adjoint.

M. le Président avant de faire connaître le but de la réunion invite le conseil à désigner, parmi les membres un secrétaire pour la session, conformément aux dispositions de l'article 19 de l'ordonnance du 28 septembre 1847. Le choix se porte sur M. Paulet.

Le Maire donne lecture au conseil de la dépêche de M. le Sous-préfet de l'arrondissement en date du 18 août courant n° 1492, l'autorisant à convoquer extraordinairement le conseil afin de délibérer sur la question des réparations à faire à l'établissement des Sœurs.

Le feu de cheminée qui s'était déclaré dans cet établissement le 14 août dernier, et qui offrait un certain danger au point de vue de la poudrière de l'artillerie qui l'avoisine et des meules à fourrages a été promptement éteint grâce au secours des pompiers de la milice et de la troupe et à l'empressement que toute la population a mis à porter du secours dans cette circonstance.

Quelques dégâts ont eu lieu dans les toitures et les charpentes de cet établissement et il nécessiterait des réparations d'autant plus urgentes, que la saison des pluies avait achevé d'augmenter cette détérioration.

Le Maire estime à 250 francs la dépense qui résulterait de ces réparations et faute d'un crédit suffisant à l'article 68 : Bâtiments communaux. Il demanderait a être autorisé à prélever cette somme sur l'article 106 : dépenses imprévues.

Le conseil adopte à l'unanimité, la proposition du maire.

La séance est levée à 10 heures du matin.

De tout quoi a été dressé le présent procès verbal, que tous les membres présents ont signé les jour mois et an que dessus.

version imprimable · envoyer cette page par email · 2075 lectures

Publicité

Sondage






Documents Divers
Ticket de transport
Ticket de transport
Referendum (1976)
Referendum (1976)
Elections  municipales (1935)
Elections municipales (1935)
Referendum  (1946)
Referendum (1946)
 


© Cheliff.org 2005
Site conçu et hébergé par l'équipe Delta-Soft
Chef de projet: M. Nadir Benhamouda
Historien et Ecrivain: M. Mohamed Tiab
Concepteurs Web: M. Abderahmane Teguia
M. Abdelaziz Belbachir