Recherche
Histoire du Chemin de Fer d'Orléansville

Zone de lecture

Pages d’histoire

Administration

Société civile

Accéder aux archives
« Janvier 2018  
Dim Lun Mar Mer Jeu Ven Sam
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31      

Histoire du Chemin de Fer d'Orléansville

LA PETITE HISTOIRE

Un décret impérial du 08 avril 1857 avait stipulé dans son article premier : « qu’il sera créé en Algérie un réseau de chemins de fer embrassant les trois provinces ». Ce réseau se composera essentiellement de deux grandes lignes : la première parallèle à la mer partant à l’est, reliant Alger et Constantine, en traversant les villes d’Aumale (Sour El Ghozlane), Sétif et à l’ouest, reliant Alger à Oran, en passant près de Blida, Orléansville (Chlef), Saint-Denis du Sig (Sig). Une seconde reliant à l’est les principaux ports maritimes : Philippeville (Skikda) à Constantine ; Bougie (Bejaia) à Sétif et à l’ouest Ténès à Orléansville (Chlef) et Arzew à Mostaganem.

En 1874 (soit près 18 ans après), seules les lignes d'Alger à Oran et de Constantine à Philippeville étaient inaugurées officiellement et ouvertes au trafic ferroviaire. Pour la petite histoire, il faut rappeler que le train de partance d’Alger à 6 heures du matin n’arrive à destination de Kerguenetah -Oran qu’à 11 heures 13 du soir (soit les 400 km en 17 heures 13 ! avec une vitesse dérisoire de 25 km/h). Et pour parvenir à destination d’Orléansville, il lui faudrait plus de 8 de trajet. La petite distance Oued-Fodda- Orléansville (20 km), n’est négociée qu’en une heure ! Le prix des billets pratiqué à l’époque, pour voyager entre Alger et Oran, était de 47,15 f en première classe, 35,25 f en seconde classe et 29,95 f en 3ème classe. Il faut noter en outre, que des buffets étaient fonctionnels dans les gares d’Affreville (Khemis-Miliana), Orléansville et Relizane. Enfin des diligences de service assuraient les correspondances entre les gares des chemins de fer et les villes d’intérieur (exemple El- Affroun - Cherchell ; Bou Medefaâ-Hammam Righa ; Affreville-Miliana et Orléansville - Ténès).

TYPES DE VOITURES UTILISEES A L'EPOQUE (1910)

La Compagnie P.L.M vient de soumettre à l’approbation de M. le Gouverneur général de l’Algérie un projet d’acquisition de dix grandes voitures à voyageurs à couloir et W.C toilette dont 2 voitures de 1re classe, 3 de 2ème et 5 de 3ème classe.

Ces voitures seront munies du frein continu, de l’intercommunication pneumatique du chauffage à la vapeur et de l’éclairage au gaz avec manchons à incandescence comme le sont déjà, d’ailleurs, un certain nombre de voitures de toutes classes. Le montant de la dépense est évalué à 480.000 francs.

version imprimable · envoyer cette page par email · 8926 lectures

Publicité

Sondage






Documents Divers
Modèle correspondance
Modèle correspondance
Billet 500 D.A 1970 (verso)
Billet 500 D.A 1970 (verso)
Certificat médical en 1951
Certificat médical en 1951
Elections législatives (1951)
Elections législatives (1951)
 


© Cheliff.org 2005
Site conçu et hébergé par l'équipe Delta-Soft
Chef de projet: M. Nadir Benhamouda
Historien et Ecrivain: M. Mohamed Tiab
Concepteurs Web: M. Abderahmane Teguia
M. Abdelaziz Belbachir