Recherche
Anciennes Gloires

Zone de lecture

Pages d’histoire

Administration

Société civile

Accéder aux archives
« Juillet 2019  
Dim Lun Mar Mer Jeu Ven Sam
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31      

Klouch, international 6 mois après son premier cross

___________________________________________________________

A PARIS, CE QUI L'A GENE CE SONT... LES SPECTATEURS!

« Klouch (A,S.S.M.A.), vainqueur du «National» juniors ». Ce flash de l'agence A.F.P, reçu dans nos rédactions dimanche dernier n'a 'pas vraiment produit l'effet d'une bombe. Nous nous y attendions quelque peu, mais incertitude subsistait néanmoins.

Ahmed Klouch, né le 9 août 1943, nous paraissait en effet encore trop fragile moralement pour affronter une épreuve telle que le championnat de France. Disputer pour la première fois un championnat national et enlever le titre paraissait trop beau. Klouch avait dominé durant la saison algéroise de cross-country, ses rivaux. Un seul avait tenu compagnie à la vedette de l'A.S.S.M.A., son camarade de club et de travail Guennaoui. Lui seul, peut-être, devait connaître la véritable valeur de Klouch pour avoir partagé ses séances d'entraînement à Orléansville, où ils sont tous deux élèves au Centre d'apprentissage professionnel.

Guennaoui avait une fois battu Klouch, mais il n'était de secret pour personne que Klouch avait voulu là remercier son copain des durs moments en lui laissant les honneurs de la victoire. Pour les autres cross algérois, nos deux compères se contentaient de faire le trou dès le départ et de continuer leur randonnée de concert, sans trop se soucier de ce qui se passait derrière eux. Leurs entraîneurs Bentoumi ou Mechkal se contentaient de régler l'allure de ces deux magnifiques machines à courir.

SA VICTOIRE, IL LA DOIT A « LA VOIX DU NORD »

La première grande bagarre, Klouch, l'a livrée à Lille, en janvier, pour le cross de "La Voix du Nord ", C'était le test initial, le premier déplacement, le premier trac. Trois cents coureurs au départ, klouch termine quinzième, Le plu. Dur avait été fait, il était dans le bain. Honorable classement quand on pense que le jeune Orléansvillois avait découvert le cross…, quatre mois plus tôt (en octobre), lors des championnats des Foyers sportifs. Car Klouch et sorti de l'ombre grâce aux sondages des moniteurs des F.S: dans la région orléansvilloise. Ce qui nous prouve, une nouvelle fois, que le travail dans la masse des obscurs, est toujours rentable et que c'est par là que commence la sélection.

C'est hier que nous avons retrouvé notre champion de France.

Nous l'avons revu tel qu'il était avant départ: simple, timide, naturel, nullement grisé. Quand on lui dit qu'il est le meilleur junior français en cross, qu'il est un nouveau Mimoun ("Paris-Jour"), il secoue la tête et on a l'impression d'avoir dit une bêtise. Pour lui, rien n'a changé, il est toujours Klouch de l'A.S.S.M.A. Il a gagné dimanche mais cela n'a rien dans sa vie, si ce n'est qu'une joie passagère, dimanche après-midi. Dimanche soir, il a fait la fête: il est allé dans une cinéma de Paris. C'est là peut-être sa plus grande joie.

La dépêche Quotidienne du 17 mars 1961

version imprimable · envoyer cette page par email · 879 lectures

Publicité

Sondage






Documents Divers
Billet 500 D.A 1970 (verso)
Billet 500 D.A 1970 (verso)
 Certificat médical en 1958 (B)
Certificat médical en 1958 (B)
Billet 10 D.A 1964 (verso)
Billet 10 D.A 1964 (verso)
Billet 20 f en 1928 (verso)
Billet 20 f en 1928 (verso)
 


© Cheliff.org 2005
Site conçu et hébergé par l'équipe Delta-Soft
Chef de projet: M. Nadir Benhamouda
Historien et Ecrivain: M. Mohamed Tiab
Concepteurs Web: M. Abderahmane Teguia
M. Abdelaziz Belbachir