Recherche
Soulèvement de Margueritte (Aïn Torki)

Zone de lecture

Pages d’histoire

Administration

Société civile

Accéder aux archives
« Mai 2019  
Dim Lun Mar Mer Jeu Ven Sam
      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 31  

Chronologie des faits


1901
26 avril au 01 mai : Soulèvement des habitants Aïn-Torki et Miliana « incidents de Margueritte (selon la presse algéroise de l’époque) dirigé par Yacoub ibn El Hadj. (cf. Chronologie algérienne 1830-1962, T1 ; p 158/159)
02 mai: Arrestation de Yacoub Ibn El Hadj par l’autorité coloniale près de Djendel par l’administrateur de la commune mixte Mr. Diard.

1902
Janvier : Arrêté du gouverneur général de l’Algérie, portant séquestre des biens de 87 indigènes, impliqués dans les évènements de Margueritte (commune mixte de Hammam Righa). (cf. Chronologie algérienne 1830-1962, T1 ; p 160).
11 décembre : Comparaison devant les assises de Montpellier (France), de 87 fellahs accusés d’avoir participé aux pillages de Margueritte (Miliana). Verdict : plusieurs peines de prison et 52 acquittement. (cf. Chronologie algérienne 1830-1962, T1 ; p 161).

1903
08 février : Verdict de l’affaire de Margueritte : 21 condamnation et 81 acquittement.
09 août : Arrêté du gouverneur général de l’Algérie (Mr. Jonnart), relatif à l’exonération des 52 indigènes du séquestre imposés dans l’affaire de Margueritte, après avoir été acquitté par la cour d’assise de Montpellier.

1905
- : Yacoub Ibn El Hadj et son second Thaalbi EL Hadj ben Aïcha, moururent au bagne dans des conditions étranges.
16 décembre : Suppression de la commune mixte de Hammam Righa (D’Alger). A cette date tous les inculpés condamnés par la cour d’assises de Montpellier, n’ont pas encore expirés leurs peines. Pour procéder à une éventuelle recherche des inculpés ayant décédés après cette date, il je crois se rabattre sur les régistres d’état civil de la commune de plein exercice de Hammam Righa (car selon les écrits officieuses disaient que à l’expiration des peines, les inculpés ont regagnés leurs domiciles - à moins qu’ils ne furent expulsés vers d’autres communes, parce qu’ils étaient indésirables parmi les colons).

version imprimable · envoyer cette page par email · 2302 lectures

Publicité

Sondage






Documents Divers
Referendum  (1946)
Referendum (1946)
Billet 20 f en 1948 (verso)
Billet 20 f en 1948 (verso)
Enveloppe
Enveloppe
Lettre  (25/6/1943)
Lettre (25/6/1943)
 


© Cheliff.org 2005
Site conçu et hébergé par l'équipe Delta-Soft
Chef de projet: M. Nadir Benhamouda
Historien et Ecrivain: M. Mohamed Tiab
Concepteurs Web: M. Abderahmane Teguia
M. Abdelaziz Belbachir