Recherche
Chronologie Chéliffienne

Zone de lecture

Pages d’histoire

Administration

Société civile

Accéder aux archives
« Avril 2019  
Dim Lun Mar Mer Jeu Ven Sam
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30        

1910-1919

1910
Samedi 08 janvier : B.Fatma (41ans), femme de mœurs assassinée à Orléansville, dans la chambre qu’elle occupait au boulevard Nord-Est de la ville (retrouvée la gorge tranchée).
Dimanche 16 janvier : Le F.C.O (Football Club Orléansvillois) rencontre en match officiel au terrain communal de la Ferme le G.S.A (Gallia Sport Algérois).
Janvier : Football : fondation à Orléansville de l’Etoile Sportive Orléansvilloise(E.S.O).
Mardi 01 février : Suicide : Mr Rolland Gaston, employé à Orléansville se suicide à l’aide de son revolver.
Jeudi 10 février : Justice : la cour criminelle d’Orléansville condamne les nommés suivants : Bensaid Arab ben Mohamed à huit ans de travaux forcés pour assassinat ; Kiouar Bouziane ben Mazari à huit de réclusion pour vol qualifié ; Guedoura Djilali ben Ali à dix ans de travaux forcés pour assassinat ; Touil Djilali ben Larbi à sept ans de travaux forcés pour assassinat ; Zuergerras El-Mekki ben Mohamed à dix huit mois de prison pour meurtre ; Ghalem Abdelkader ben Mohamed à huit de travaux forcés pour tentative de meurtre et meurtre ; El Bouali Ammar ben Saddek à une année de prison pour coups mortels ; Asseum Mohamed ben Kouider à vingt ans de travaux forcés pour tentative d’assassinat et vol ; Kherroubi Abdelkader ben Mansour à six ans de prison pour meurtre et Ben Richi Zian ben Kaddour à quatre ans de prison pour meurtre.
Samedi 12 février : La commune d’Orléansville, organise dans la mairie une fête de charité au profit des inondés de France
10 mars : Le Gouverneur général de l’Algérie, Mr Jonnart hôte de la commune d’Orléansville, assiste aux travaux du conseil municipal.
13 mars : Match de football opposant à Relizane, le Stand Relizanais à l’Etoile Sportive Orléansvilloise et qui se solde par un score de parité (un but partout).
Mercredi 30 mars : Le projet du chemin de fer de Ténès à Orléansville d’une distance de 57 km 633.87, voté par le sénat français.
Jeudi 07 avril : Paul Robert (43 ans), maire de la commune d’Orléansville, tué lors d’un duel à Alger par le journaliste de la Dépêche algérienne Houbé. Louis Clément (48 ans), premier adjoint au maire désigné par ses pairs pour expédier les affaires de la commune jusqu’à l’organisation d’élections complémentaires et l’élection d’un maire.
Vendredi 08 avril : Grandiose obsèques au cimetière d’Orléansville du défunt maire Paul Robert, avec la présence de Mr Jonnart, gouverneur général de l’Algérie et Mr Verne, préfet d’Alger.
Dimanche 08 mai : Les rouges et blancs de l’E.S.O (Etoile Sportive Orléansvillois), dispose du Sporting Club Relizanais au champ des manœuvres à Orléansville par un but à zéro.
15 mai : Elections municipales complémentaires dans la commune d’Orléansville, à la suite de la disparition tragique de Mr Paul Robert. Louis Clément élu maire de la ville lors de la séance d’installation du 17 mai.
30 mai : La cour criminelle d’Orléansville condamne Bouderraba Bachir ben Mohamed à vingt ans de travaux forcés pour meurtre avec préméditation.
Concours pour obtention du certificat d’études primaire spécial aux indigènes. Sont admis : Ouazane Abdelkader ; Bendamardji Rachid ; Benouna Ahmed ; Bessekri Mohamed ; Brahmia Bachir ; Damardji Ahmed ; Kouidri Belkacem (Orléansville) ; Benslimane Lahcène d’Oued-Fodda.
Vendredi 24 juin : Une forte secousse tellurique ressentie dans la région d’Orléansville à deux heures vingt de l’après-midi, durant deux secondes sans faire de dégâts.
Dimanche 26 juin : Le cadi d’Orléansville, Saïah Si Henni, élu conseiller général musulman devant le délégué financier Bouthiba El-Hadj ben Yamina, caïd des Heumis. Le Docteur Franchi, élu chez les européens devant Mr Brunel.
Samedi 02 juillet : « Michel Strogoff », pièce théâtrale tirée du célèbre ouvrage de Jules Verne, joué à Ténès (arrondissement d’Orléansville) devant un grand public.
Dimanche 10 juillet : Courses de taureaux organisés à Orléansville, aux nouvelles arènes, sises Place Victor Hugo, près le tribunal de première instance, avec la participation du célèbre toréador Sportman.
Jeudi 21 juillet : Vague de chaleur à Orléansville : le thermomètre grimpe en atteignant 46 degrés à l’ombre le jeudi et 47 degrés le vendredi.
Dimanche 31 juillet : Le Touring Cycle d’Orléansville, organise une course cycliste, avec la participation de plus de quinze coureurs orléansvillois, conduit par Ouled Larby, surnommé le «Négro ».
20 août : Décret présidentiel : la place de la Mosaïque à Orléansville, baptisée «Place Paul Robert » en hommage au maire disparu au mois d’avril dernier à Alger.
Dimanche 21 août : Fête de Rabelais : Le cycliste Acosta d’Orléansville, monté sur sa machine Peugeot, bat après une lutte acharnée Ouled Larby (le Négro) d’une demi-longueur.
Dimanche 28 août : Fête de la marine à Ténès : le Football Club Orléansvillois (2ème équipe d’Orléansville), dispose du Football Ténèsien par un but à zéro.
Août : Globe Trotter : Morpon-Mézières (neveu du sénateur Mézières), globe-trotter du touring Club de France arrive à Orléansville (il a dans les pieds 180.000 km depuis qu’il voyage pendant ses dix-sept ans en compagnie de Mme Mézières).
Jeudi 01 septembre : Concerts : la troupe de Sarah-Bellan se produit majestueusement à Ténès (arrondissement d’Orléansville). Elle exécute le balais de la grand-mère, le chocolatophone, fantaisie judiciaire.
Samedi 10 septembre : Nécrologie : Décès à Lardjeum, du caïd Benkheïra Benbouali à la suite d’une maladie inexorable.
Lundi12 septembre : L’inventeur de la méthode Claverie (soins de hernié et les déplacements des organes), M.A Claverie, grand spécialiste de Paris en visite de travail à Orléansville (grâce à sa méthode et son appareil, il avait selon des statistiques, rendu plus de 950.000 blessés à la santé, au travail, à la vie).
09 octobre : L’Union philharmonique d’Orléansville exécute plusieurs morceaux musicaux à la Place Paul Robert dont le chant des fleurs (valse).
15 octobre : Madame Gastebois, modiste à Alger, visite la ville d’Orléansville avec un grand choix de chapeaux, dernière création pour dames et enfants.
Arrivée à Orléansville d’une nouvelle garnison militaire composée du 2ème bataillon du 1er régiment de tirailleurs algérien venant de l’extrême Sud oranais. Trois compagnies de ce bataillon qui on compte quatre (il s’agit du 5ème, 7ème ; 8ème) et le 2ème peloton du 6ème demeureront sur place.
Mercredi 19 octobre : Naissance à Orléansville de Paul Charles Jules Robert (décédé en France en 1980), fils de Joseph Robert (né à Orléansville en 1871et en mort en France après 1954, maire de la ville de 1919 à 1929) et Renée Marguerite, futur grand lexicographe français et auteur du dictionnaire de la langue française «Le Petit Robert », entamé à Orléansville en 1945.
Dimanche 06 novembre : Match d’ouverture de la saison sportive footballistique : le Football Club Orléansvillois rencontre au terrain communal de la Ferme son homologue le Stade Blidien.
Lundi 07 novembre : Arrêté du gouverneur général de l’Algérie, portant transfert à Orléansville du chef-lieu de la commune mixte du Chéliff situé à Lamartine depuis 1888.
Dimanche 11 novembre : L’Amical cycle d’Orléansville, organise une grande course de cyclisme d’Orléansville à Saint-Aimé, sur une distance de 100 km en aller et retour en moins de 4 heures de trajets. Plusieurs coureurs de gros calibre prirent part à la course.
Jeudi 17 novembre : Le journal «le Progrès », paraissant à Orléansville, rapporte que la cour criminelle de la ville, vient de condamner à mort le nommé Benbali Larbi ben Khelifa du douar M’chaîa, pour assassinat de son oncle et vol qualifié.
25 et 26 novembre : La cour d’assises d’Alger, condamne le journaliste Houbé (assassin du maire Paul Robert lors d’un duel à Alger au mois d’avril de la même année), à un franc de dommage et intérêt envers la partie civile et toutes les dépenses du procès.
27 novembre : Cyclisme : course de défi à Orléansville, mettant au prise les cyclistes Acosta et Messaoud à cinq heures de l’après-midi de la villa Bouteloup au café Apollon.
18 décembre : Match de football au terrain communal de la Ferme entre le Football Club Orléansvillois et le Sporting Club Ténésien.
Fin décembre : Fête de Noël à Orléansville, une grande inondation des magasins de la grande épicerie centrale, située rue d’Isly, envahis par des flots de bombons fins, dragées, marrons glaces, fruits confits, chocolats fin de toutes sortes.

1911
1 janvier : La commune mixte de l’Ouarsenis (département d’Alger), rattachée officiellement en vertu de l’arrêté du gouverneur général de l’Algérie du 10 décembre 1910, à la commune mixte du Chéliff qui a son siège à Orléansville.
05 mars : Début de l’opération du recensement quinquennal de la population à travers la commune d’Orléansville (département d’Alger).
Avril : Le conseil municipal de la commune d’Orléansville envoi une adresse de bienvenue, au nouveau gouverneur général de l’Algérie, Charles Emile Lutaud qui vient de succéder à Mr Jonnart.
04 juin : Le conseil municipal de la commune d’Orléansville, adresse ses vifs condoléances au gouvernement français, à la suite de la disparition tragique du ministre de la guerre, feu Berteaux (59 ans), tué par l’hélice d’un monoplace sur-le-champ de manœuvres d’Issy au départ de la course Paris-Madrid et souhaite les vœux de prompts rétablissements à Mr Ernest Monis (1846-1929), président du conseil.
Le maire de la commune, informe le conseil municipal, que l’aviateur Paillote, se propose de faire une exhibition dans les cieux d’Orléansville et demande si la commune est disposée à offrir un prix pour vol au-dessus de la ville. Le conseil vote un crédit de 100 f.
12 juin : Arrêté ministériel, portant fermeture de l’établissement des Sœurs de Saint Vincent de Paul d’Orléansville. Le 01 septembre : Fermeture de l’établissement en exécution de l’arrêté ministériel.
17 juillet : Une partie de l’immeuble concédé au département d’Alger pour la construction d’une caserne de gendarmerie à Oued-Fodda, aux termes du décret du 08 novembre 1881, affecté pour l’édification d’une prison dans cette même ville.

1912
01 janvier : Entrée en jouissance pour une période de trois années de M Medioni Judas des droits à percevoir sur les places, marchés et abattoir de la commune d'Orléansville.
05 mai : Louis Clément (50 ans), réélu en qualité de maire de la commune d’Orléansville. Henri Legrand ; Joseph Laguilhac ; Désiré Bernady ; Gilbert Escaïch, sont élus respectivement adjoints au maire pour le chef lieu, la Ferme et Pontéba. Le mandat du maire prévu initialement pour quatre années, sera prorogée jusqu’à 1919 à la suite du déclenchement de la première guerre mondiale (1914-1918).
Juin : Charles Desvoyes (56 ans), secrétaire général de la mairie d’Orléansville, empêché pour cause de maladie, se retire de ses fonctions après 22 ans de services passées à la tête du secrétariat général de la commune.

1913
23 février : Le conseil municipal de la commune d’Orléansville, transmet une adresse de bienvenue à Mr le Président de la République Raymond Poincaré (1860-1934), à l’occasion de son investiture.
08 juin : Le conseil municipal de la commune d’Orléansville, émet le vœu, pour la construction d’un collège à Orléansville (le premier du genre).
23 novembre : Délibération du conseil municipal de la commune d'Orléansville pour la construction d'une conduite d'eau potable au village de la Ferme. Il approuve les plans, devis et dégage un crédit de2700 francs pour la réalisation des travaux.

1914
14 juin : Arrêté municipal de la commune d'Orléansville, portant règlement sur la construction des trottoirs.
01 novembre : Le conseil municipal de la commune d’Orléansville vote le budget primitif de la commune pour l’exercice 1915, et l'arrête comme suit : Recettes 225.852 f 50 ; Dépenses 224.634 f 76 ; Excédent 1217 f 74.
Jeudi 03 décembre : Le préfet d'Alger approuve la délibération de la commune d'Orléansville n° 13, portant sur des remises gracieuses des taxes locatives accordées à des citoyens de la commune, dont celle de M Bouziane Slimane ben Abdelkader qui a été victime d'un incendie qui lui a détruit son gourbis et sa récolte.

1915
20 janvier : A la suite de l’achèvement de construction d’une école à la Ferme (aujourd’hui Hay- El-Houria), la commune d’Orléansville fait procéder à la réception définitive du projet et décide le remboursement à M Karcelès le 1/10 de garantie retenue comme cautionnement.
07 mars : En vue de l’amélioration du réseau téléphonique existant (une seule ligne qui relie Alger à Orléansville), et répondant à une notice relative à l’installation d’un nouveau circuit téléphonique, le conseil municipal de la commune donne son avis favorable pour l’établissement d’un réseau téléphonique Alger-Affreville-Orléansville et s’engage à supporter les dépenses nécessaires pour la réalisation de cette opération.
26 mars : Décès à Orléansville de Abdelkader Bouyahiaoui, agent de police indigène, laissant derrière lui une veuve et quatre enfants en bas âge sans aucune ressource. (Ses enfants âgés de 11 ans, 8 ans, 6 ans et 14 mois. Aujourd’hui s’ils sont vivants, ils auraient l’âge de 97 ans, 94 ans, 92 ans et 87 ans).
07 juin : Décès à Orléansville, du conseiller municipal Abdelkader Zerrouki à l’âge de 63 ans (né en 1852).
02 septembre : Incendie déclaré dans la demeure de fortune (gourbi), occupé par Abbès Larbi ben Ali, père de six enfants, journalier, demeurant à bocca Ouled Mohamed.
28 décembre : Décret portant attribution des dénominations suivantes à certaines localités du département d’Alger : Trois-Palmiers, devient Chasserieu ; Béni-Haoua prends la dénomination de Francis-Garnier ; Tadjena en Fromentin ; Timezratin dénommée Hanoteau ; Djendel s’appelle désormais Lavigerie ; Taougrit, nouvelle dénomination : Paul-Robert.
Fin décembre :Achèvement des travaux d’aménagement de la place Paul Robert, ainsi que les travaux de construction d’un kiosque à musique.

1916
A cette date l’arrondissement d’Orléansville disposait de dix communes, dont deux mixtes (Orléansville ; Chéliff-mixte ; Ténès PE ; Ténès-mixte ; Montenotte ; Oued-Fodda ; Cavaignac ; Charon ; Carnot ; Les Attafs).
A cette date, le courrier en provenance d’Alger arrive à destination à la gare d’Orléansville à 13 heures 37 minutes et celui d’Oran à 15 heures 14 minutes.
16 mars : Arrêté du gouverneur général de l’Algérie, portant attribution définitive de la part revenant de l’octroi de mer à la commune d’Orléansville, qui est de l’ordre de 41.139.57 francs pour une population totale de 13. 102 habitants dont 3563 habitants entre Français, étrangers et Israélites.
02 avril : Le conseil municipal de la commune d’Orléansville, autorise M Saïah Ahmed ben Bouali, caid du douar Béni-Rached (commune mixte du Chéliff), à l’effet d’établir d’un bac sur le Chéliff, au passage du chemin rural n° 16 pour relier le douar en question à Oued-Fodda, à la station du Barrage, et à Orléansville.
25octobre : Réception définitive des travaux d’aménagement de la Place Paul Robert confiés le 18 août 1913 à M Baptiste Galfetti entrepreneur demeurant à Orléansville.
Octobre : A Ténès (arrondissement d’Orléansville), assassinat de plusieurs gendarmes français, après l’assaut effectué par des moudjahidin secondés par des travailleurs des usines de la ville.

1917
Bouarâara, un résistant chélifien, guillotiné sur la place publique d’Orléansville par l’autorité militaire française
22 avril : Le maire de la commune d’Orléansville décide d’infliger une amende de 25 francs à M François Rufino adjudicateur du service du nettoiement de la commune, pour refus du balayage de la ville et arrosage des rues depuis le 11 avril.
17 mai : Se conformant aux instructions du ministère de l’intérieur, prescrivant d’éviter en Algérie comme en France, tout gaspillage de produits alimentaire en temps de guerre, le maire d’Orléansville fait interdire à compter du 20 avril, la préparation et la mise en vente des crèmes à la glace dans les cafés, cafés-brasseries, cafés-restaurants, cercles, clubs, pâtisseries, confiseries, chocolateries, hôtels, pensions, restaurants, buffets, wagons-restaurants, auberges, crémeries, cantines buvettes, et tous établissements de consommation ouverts au public, ainsi que sur la voie publique. Au mois de juin et plus exactement à partir du 03 juin, la fabrication et la mise en vente de la pâtisserie sont frappées d’interdiction.
05 juillet : Une amende de 5 francs est infligée à M Rufino, entrepreneur du service de nettoiement et d’arrosage, pour le simple fait qu’il avait balayé à sec les rues d’Isly et de Rome dans la nuit du 03 au 04 juillet.
Octobre : Création à Orléansville de Sadikia, société indigène dans le domaine du sport.

1918
19 février : Benarbia Kaddour, khodja des bureaux de la mairie d’Orléansville, se voit infligé une amende de quinze francs pour ses fréquents enivrements et absences répétées malgré son rappel à l’ordre.
20 mai : M Djilali Saïah Djilali ben Henni, propriétaire d’une jument blanche de quatre ans, 1m 47 environ, gris très clair, ladre au chanfrein et aux naseaux, atteinte de morve (rapport de M Cassagne vétérinaire sanitaire en date du 18 mai), sommé par le maire d’Orléansville de procéder à son abattage dans les brefs délais.
01 juin : En application de l’arrêté du Gouverneur Général de l’Algérie M Jonnart, la vente de la viande fraîche, congelée, salée, préparée ou en conserves sont interdite les mercredis, jeudis et vendredi de chaque semaine à Orléansville et à travers les trois provinces d’Algérie. Le nombre d’abattage d’animaux propre à la consommation est fixé ainsi comme suit par un autre arrêté dans l’ensemble des abattoirs et tueries de la commune : 39 bovins, 17 caprins, 76 ovins par semaine et un porcin par mois.
22 juin : Arrêté du Gouverneur Général de l’Algérie portant nomination de Saïah Abdelkader ben Mohamed ben si Henni, en qualité d’adjoint indigène de la commune de plein exercice d’Orléansville, en remplacement de Merouani Djelloul démissionnaire.
27 juillet : Eugène Biffe, cantonnier de la commune d’Orléansville, révoqué de ses fonctions pour avoir proféré en date du 02 juillet des injures calomnieuses envers le chef cantonnier Taurand dans l’exercice de ses fonctions, le menaçant même de morts, selon des témoins oculaires.
Le prix du pain est fixé à compter de ce jour à soixante quinze centimes (0,75) le kilogramme.
15 août : Passation d’un traité de gré à gré entre la commune d’Orléansville et Jean Barber entrepreneur, en vue d’assurer en adjudication le service du nettoiement.
17 septembre : Les agents de police O.L et L.Moussa suspendus de leurs fonctions pour une durée de 15 jours, pour avoir provoquer une rixe entre eux à la sortie de la maison de tolérance de la ville dans la nuit du 16 au 17 septembre (Moussa était en état d’ébriété).

1919
04 janvier : Le sous-préfet de l’arrondissement d’Orléansville, refuse la délivrance d’un permis de chasse au sieur Mekerba Abdelkader, compte tenu de son très jeune âge (18ans).
24 janvier : Le prix de la course de la gare d’Orléansville en ville, à destination d’un hôtel ou toute autre habitation intra-muros ou vice versa, est fixé à un franc.
27 février : Le sous-préfet de l’arrondissement d’Orléansville, autorise exceptionnellement le maire de la ville à sa demande, l’organisation d’une loterie au profit des pauvres d’Orléansville. Cette loterie comportera six mille billets à 0,25 f.
12 avril : Autorisation accordée par le sous-préfet au sieur Benbouali Salem ben Laoussine (vraisemblablement Ben Hocine N.D.L), pour l’exploitation et la mise en circulation d’une voiture à quatre roues de quinze places pour le transport des voyageurs et de marchandises dans les marchés de l’arrondissement d’Orléansville (voiture à quatre roues dont le signalement suit : elle est munie d’une lanterne placée au coté droit ; elle comprend un compartiment de quinze places y compris celle du conducteur. Chaque place porte un numéro avec l’indication du prix de la place depuis le lieu du départ jusqu’à celui d’arrivée).
16 mai : Le tribunal répressif d’Orléansville condamne le nommé Bendjouhar Benabdallah ben Cherif à une peine de prison avec sursis et une amende de 50 francs, pour avoir écoulé le 19 avril de la même année des pommes de terre à raison de 1f 25 le kilogramme.
26 mai : L’arrêté n° 256 du maire de la commune d’Orléansville stipule en son article premier : « A dater de ce jour et jusqu’à ce qu’il soit autrement décidé, le pain rond indigène (petits pains ronds fabriqués par les boulangers indigènes N.D.L) qui est vendu, 0,20 devra peser, dorénavant, 250 grammes. Tout vendeur ne pourra se refuser à le débiter par moitié au prix de 0 f 10 ».
25 juin : Accusé d’avoir provoqué des scènes de désordres dans l’abattoir de la commune d’Orléansville, le garçon boucher Kacemi Abdelkader est expulsé pour une durée de cinq jours de toute activité dans cet établissement.
13 octobre : Décès du conseiller municipal indigène de la commune d’Orléansville, M Saïah Mohamed* à l’âge de 74 ans (né à Medjadja en 1849, fils de l’agha Si Henni qui ouvrit les portes grandes de la plaine du Chéliff à l’armée française en 1843 commandée par Thomas Bugeaud). Les obsèques eurent lieu le lendemain 14. * Membre du conseil municipal d’Orléansville de 1872 à 1919 puis nommé cadi de la même ville en 1876 à l’âge de 27 ans. Conseiller général depuis 1882, délégué financier depuis 1908. En 1919, il est élevé à la haute et rare distinction honorifique de grand officier de la légion d’honneur. (Source RD de 1911-1914 et RD de1914-1920).
30 novembre : Elections municipales organisées à Orléansville pour le renouvellement du conseil municipal et l’élection d’un maire. Joseph Robert, 48 ans (né en 1871 à Orléansville), père du grand lexicographe français Paul Robert (1910-1980), élu maire de la ville succédant à Louis Clément (né à Orléansville le 29-04-1862).
07 décembre : Elections municipales à Orléansville pour l’élection des élus musulmans. Sont élus : Saïah Si Mustapha Henni (né en 1885) ; Chaïeb Djillali Ben Missoum (né en 1885) ; Maïzi Djelloul Ben Abdelkader (né en 1866) ; Merouani Ahmed Ben Ali (né en 1875) ; Driouche Mustapha Ben Ahmed (né en 1887) ; Mokhtari Abdelkader Belhadj (né en 1847) ; Saïah Mustapha Ben Ahmed (né en 1878) ; Djillali Saïah Henni Ben Ahmed (né en 1893) ; Bouali Abderahmane (né en 1863) ; Bendamardji Hocine (né en 1866) et Chakour Djeltia Mohamed (né en 1888).

version imprimable · envoyer cette page par email · 5123 lectures

Publicité

Sondage






Documents Divers
minibus
minibus
Billet de 5000 f en 1955 (recto)
Billet de 5000 f en 1955 (recto)
Billet 50 D.A 1964 (recto)
Billet 50 D.A 1964 (recto)
Note de service (1953)
Note de service (1953)
 


© Cheliff.org 2005
Site conçu et hébergé par l'équipe Delta-Soft
Chef de projet: M. Nadir Benhamouda
Historien et Ecrivain: M. Mohamed Tiab
Concepteurs Web: M. Abderahmane Teguia
M. Abdelaziz Belbachir