Recherche
Chronologie Chéliffienne

Zone de lecture

Pages d’histoire

Administration

Société civile

Accéder aux archives
« Septembre 2019  
Dim Lun Mar Mer Jeu Ven Sam
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30          

1850-1859

1850
Décembre : Naissance à Cherchell du futur premier Médécin algérien, le Dr Mohamed Benlarby.

1851
11 février :Décret présidentiel, portant constitution des colonies agricoles de Montenotte (Sidi Akkacha) 855 ha ; Pontéba (Oum El-Drou) 958 ha ; La ferme (Hay El-Houria) 551 h
14 octobre : Arrêté ministériel autorisant M. Auguste Grasson d’exécuter des travaux de reconnaissance sur les gisements de pirytes cuivreuses de l’Oued-Bouhallou, près de Ténès (province d’Alger).
21 novembre : Décret présidentiel portant institution d’un commissariat civil à Orléansville (Chlef).

1852
03 mars : Autorisation accordée à M. Casimir de Dominicis (docteur en médecine) pour exercer les fonctions de médecin à Orléansville (ayant obtenu son diplôme à la faculté de Rome le 01-08-1837).
09 juillet : La Ferme (aujourd’hui Hay El-Houria), colonie agricole, annexée au commissariat civil d’Orléansville.
22 septembre :La colonie agricole de Pontéba (Oum El-Drou), plaçait transitoirement sous le contrôle de l’administration militaire.

1853
12 janvier : Annexion de la colonie agricole de Pontéba au commissariat civil d’Orléansville et la colonie agricole de Montenotte annexé au commissariat civil de Ténès.
13 juin : Arrêté du gouverneur général de l’Algérie, portant séquestration sur les biens du Caïd des Bni-Hidjas (cercle de Ténès).

1854
25 janvier : Arrêté du ministre de la guerre : M. Humont nommé provisoirement secrétaire du commissariat civil d’Orléansville.
18 février : Arrêté du ministre de l’instruction publique et des cultes, portant autorisation de la création d’un vicariat à Orléansville et Tenes, dans le Diocèse d’Alger.
15 mars :Recensement : la ville d’Orléansville compte au 31-12-1853 une population estimée à 1286 habitants, répartit comme suit : Population agglomérée : 1090, dont 818 européenne. Population éparse de la banlieue : 196, dont 148 européenne.
19 mars : Décret impérial : M. Charles Oscar de Montigny, commissaire civil de 2ème classe à la résidence d’Orléansville, est appelé aux même fonctions à la résidence de Tenes. M. Ferdinand Duboc, chef de bureau à la préfecture de Constantine, est nommé commissaire civil de 2ème classe à la résidence d’Orléansville.
28 avril : Les bureaux de police institués à Orléansville, Ténès, Cherchell et Miliana, sont érigés en commissariat de police.
17 juin : Décret impérial, portant création des communes de plein exercice des communes de Ténès et Miliana.
05 juillet : Les terrains boisés de Tigheïrem de l’Oued Allalah et de l’oued-Arour, sont soumis au régime forestier.
22 septembre : Epidémie de choléra : frappe durement à travers le territoire de la commune de Ténès (province d’Alger).

tr>
1855
23 avril :Création d’une justice de paix à Orléansville, ressortissant au tribunal d’Alger.
Août : Boumaâza (Mohamed Ibn Abdellah), «l’homme à la chèvre », comme il plaît aux français de le surnommer, célèbre guerrier algérien de la vallée du Chéliff, décoré du grade de colonel dans l’armée ottoman.
23 novembre : Séquestre sur les biens de Hadj Mohamed El-Larbi Bou Djemil (cercle de Ténès).

1856
05 janvier : Création de la régie communale d’éclairage publique de la ville d’Orléansville.
25 Juillet : Arrêté n° 47 du commissaire civil d’Orléansville, portant interdiction de la circulation des voitures, cavaliers, bêtes de somme et animaux quelconques sur le pont du Chéliff, à compter du lundi 28 juillet à une heure du matin jusqu’à nouvel ordre.
18 décembre : Martial Honoré Robert (29 ans), membre du conseil municipal de 1867 à 1869 (père des futures maires de la ville Marie Paul Robert (1867-1910) et Joseph Robert (1869-1959) ; se lie en mariage avec mademoiselle Marie Louis Chazal (16ans). Aujourd’hui le buste de son fils Robert (mort en duel en 1910) est visible au niveau du musée communal de la ville.
31 décembre : : Décret impérial : le commissariat civil d’Orléansville, est érigé en commune.

1857
• Arrêté n° 80 du commissaire civil d’Orléansville, fixant le prix du pain pour la première quinzaine de janvier 1857, ainsi qu’il suit : première qualité à cinquante centimes et deuxième qualité à quarante centimes.
19 janvier : Mohamed-Ou-Ali, nommé bach-aman à Orléansville, en remplacement de Mohamed Ben Djilali.
07 mars : Dénombrement : La population de la commune d’Orléansville s’élève à 2021 habitants dont 1664 foyers européens.
23 mars : Arrêté du gouverneur général, portant création d’un débit de poudres à feu à Theniet-el-Had.
07 mai : M. Roderich nommé en qualité de commissaire de police de 4ème classe à Orléansville avec un traitement annuel de 1800 francs.
29 juin : Arrêté du gouverneur général, portant nomination des membres du premier conseil municipal de la commune d’Orléansville, ainsi constitué : Ferdinand Duboc, maire (administrateur du département de Constantine) ; Léon Desjardins ; Pierre Poulet ; Hyppolite Carel (adjoints) ; Augustin Casanova ; Michel Comprédon ; Benoît Montagnon ; François Bonnard ; Pierre Mino ; Hadj Mahmoud Ben Messak (conseillers municipaux). Ce conseil sera installé officiellement le 08 juillet de la même année lors de la tenue de sa première séance ordinaire.
10 juillet : Décret impérial, portant création dans la vallée du Chéliff à 14 km de Milianah (arrondissement de Blidah), d’un centre de population de 40 feux qui prendra le nom de Lavarande (aujourd’hui Sidi-Lakhdar, chef-lieu de commune).
15 juillet : Le sieur Théodore Fournier, est nommé provisoirement pour remplir les fonctions de secrétaire de la mairie d’Orléansville.
06 septembre : Création du village de Duperré (aujourd’hui Aïn-Defla, chef-lieu de wilaya depuis 1984).

1858
24 mars : Arrêté du gouverneur général, qui fixe la population de la commune d’Orléansville (y compris les annexes de Pontéba et la Ferme) à 1897 habitants, dont 1474 européens.
08 avril :Création du hameau du Pont de l’Oued-Djer sur un territoire de 228 hectares pour une population de 14 feux.
17 mai : Réorganisation du service des médecins de colonisation (circonscription médicales) : Tenes :Tenes- Vieux-Tenes ; Montenotte et les Mines. Orléansville : Orléansville ; la Feme et Pontéba.
02 août : Création du village de Theniet El-Had, un centre de population de 70 feux.
13 octobre : La ville de Milianah, érigée en chef-lieu de sous-préfecture. Elle comprend, les circonscriptions communales de Milianah, Vessoul-Bénian et les districts d’Orléansville, de Cherchell et Marengo.
31décembre : Zéphirin Grouzelle, nommé en qualité d’architecte de la commune d’Orléansville par le commissaire civil du district, Ferdinand Duboc.

1859
24 janvier : Réunion extraordinaire du conseil municipal de la commune d’Orléansville, pour l’examen du projet de construction d’une école de garçons en ville. Les documents nécessaires au projet (plan, devis et cahier des charges) sont présentés au conseil municipal.
03 mars : L’article 1er de l’arrêté municipal n° 16 de la commune d’Orléansville, stipule : « Tous les chiens qui seront trouvés, dans le District sans collier, seront considérés comme chiens errants, et, à ce titre, seront immédiatement abattus ».
26 mars : Arrêté préfectoral : la population de la commune d’Orléansville fixée à 2108 habitants (1487 foyers européens et 621 indigènes)
07 avril : Le commissaire civil, maire de la commune d’Orléansville, autorise le sieur Belkris ben Salem, à tenir un café maure, situé dans l’établissement affecté aux bains maures.
28 mai : Un hôtel-restaurant (baptisé hôtel des chemins de fer), est ouvert sise à l’angle des rues Etourneau et de l’hôpital à Orléansville, appartenant aux sieurs Leconte et Sarrazin.
22 juin : Omar Ben Ali, barbier indigène à Orléansville (son établissement situé sis rue de Rome), autorisé par le commissaire civil de la commune, à faire peindre comme enseigne, en caractères arabes et français sur la façade de son local, l’inscription suivante : « Omar ben Ali barbier indigène soigne et arrache les dents."
12 juillet : vu la sécheresse qui sévissait à Orléansville en cette période de canicule, le maire de la commune interdit toute concession temporaire des eaux de la conduite à ciel ouvert du Thigaout et ce jusqu’à nouvel ordre.
29 août : Les chemins des carrières, du génie, de Pontéba et des Medjadjas qui traverse le territoire de la Ferme, sont déclarés chemins vicinaux.
05 septembre : Le village de Dupérré (Aïn-Defla, 65 km à l’est d’Orléansville), est érigé en commune.
08 novembre : Hassen ben Mohamed, autorisé par l’autorité municipale de la commune d’Orléansville, à l’effet d’ouvrir une boucherie indigène, rue d’Illens.
Novembre : M Poulhariès, (administrateur de la commune mixte du Guergour ) nommé en qualité de commissaire civil d’Orléansville en remplacement de M Ferdinand Duboc appelé à d’autres fonctions.

version imprimable · envoyer cette page par email · 18109 lectures

Publicité

Sondage






Documents Divers
Billet 10 D.A 1964 (verso)
Billet 10 D.A 1964 (verso)
Billet 5 f en 1942 (verso)
Billet 5 f en 1942 (verso)
Bons de ravitaillement
Bons de ravitaillement
Billet 20 f en 1928 (verso)
Billet 20 f en 1928 (verso)
 


© Cheliff.org 2005
Site conçu et hébergé par l'équipe Delta-Soft
Chef de projet: M. Nadir Benhamouda
Historien et Ecrivain: M. Mohamed Tiab
Concepteurs Web: M. Abderahmane Teguia
M. Abdelaziz Belbachir