Recherche
Chronologie Chéliffienne

Zone de lecture

Pages d’histoire

Administration

Société civile

Accéder aux archives
« Juillet 2014  
Dim Lun Mar Mer Jeu Ven Sam
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31    

1960-1969

1960
09 janvier : Graves inondations survenues à travers la commune d’Orléansville faisant d’importants dégâts.
Jeudi 17 mars : Ali Zamoun alias Si Salah (tué en juillet 1960), commandant de la wilaya IV, contacte les autorités françaises dans le cadre de la paix des braves préconisée par le général De Gaulle (1890-1970).
Vendredi 10 juin : Le colonel Si Salah (chef de la wilaya IV) accompagné du commandant Si Mohamed, de son vrai nom Djillali Bounaâma (1926-1961) et Si Lakhdar Bouchama, rencontrent le général De Gaulle à L’Elysée dans le cadre de la paix des braves.
Lundi 04 juillet : Le colonel Si Salah se rend en wilaya III, pour faire rallier Mohand Oulhadj à son projet de cessez-le-feu.
Juillet : Opération «Cigale » déclenchée par l’armée française dans les montagnes de l’Ouarsenis.
Vendredi 19 août : Tragédie pour le peuple algérien : explosion en plein vol dans les cieux de Moscou de l’avion transportant Mustapha Ferroukhi (né en 1922 à Miliana), nouvellement nommé ambassadeur du GPRA en Chine (il périt en compagnie de son épouse et ses trois enfants).

1961
23 janvier : Le maire Henri Rigaud (ex-receveur des contributions diverses à Orléansville), adresse ses chaleureuses remerciement au personnel de la voirie, pour son dévouement apporté lors des inondations du 09 janvier 1961 en travaillant sous des pluies battantes.
Dimanche 12 février : Deux harkis, Laïmeche Omar et Boukhtache Abdelkader neutralisés à Ouled-Abbès (20 km à l’est de la ville d’Orléansville)), par les fidaï M’hamed Tiab (né en 1924, père de l’auteur) et M’hamed Khelifi (1942-1977).Livrés à Ahmed Miliani alias Hocine Babaye. Ils seront achevés à Brihienne.
Jeudi 16 mars : L’athlète Ahmed Klouche, ancien champion de France dans la catégorie des juniors en cross, abattu par une patrouille de l’armée française à la Ferme (banlieue d’Orléansville).
02 avril : La commune d’Orléansville offre une importante réception à l’hôtel Baudouin de la ville, en l’honneur de la délégation du Rallye de l’Ecurie pilote d’Alger.
Lundi 22 mai : Audacieuse embuscade tendue par des éléments de l’ALN à un détachement de l’armée française à Miliana (département d’Orléansville). Bilan : dix soldats français tués.
Lundi 08 août : Le commandant Si Mohamed (de son vrai Djillali Bounaâma, originaire de l’Ouarsenis), chef de la wilaya IV tombé au champ d’honneur à Blida en compagnie de ses trois adjoints.
09 août : Le conseil municipal de la commune d’Orléansville donne son avis favorable à la demande formulée par M René Hadjes, propriétaire du grand Hôtel du Chéliff, par laquelle il sollicite l’ouverture dans son établissement un casino avec salle de jeux.
24 octobre : Le conseil municipal de la commune d’Orléansville autorise le maire pour le parrainage de la commune d’Orléansville avec celle de Saint- Raphaël (France) et prie M Rigaud pour prendre contact avec le maire de cette commune.
26 novembre : Dans le cadre du jumelage du département du Loiret (France) et l’arrondissement d’Orléansville, une grandiose réception est donnée par la commune d’Orléansville en l’honneur de la délégation haute.

1962
24 février : Le conseil municipal de la commune d’Orléansville décide le relèvement du transport des viandes de l’abattoir : 125 f pour les veaux, bœufs et 60 f pour les moutons et chèvres.
11 mai : Le conseil municipal de la commune d’Orléansville adresse un télégramme de protestation au gouvernement à la suite du départ du préfet du département M. Ourabah.
Vendredi 18 mai : Le tristement célèbre bachaga Benaïssa Saïd Boualem (1906-1982), originaire de l’Est du pays, ancien vive-président de l’assemblée algérienne, grand traître au service des français dans la région de Béni-Boudouane (Orléansvillois), quitte l’Algérie pour s’installer en France. Il est l’auteur de l’ouvrage (mon pays c’est la France).
27 juillet : Arrêté n° 1147 du préfet d’Orléansville, portant désignation de la première délégation spéciale au lendemain de l’indépendance, ainsi composée : Ali Bouzid (devenant par la suite S/G du ministère de la jeûneuse et des sports, originaire du constantinois), Président ; messieurs : Henni Ali (vraisemblablement il s’agit du percepteur des impôt du vendredi 1942) ; Senouci Brahim (S/G de la commune par la suite) ; Messaoui Benali ; Bouziane Mahmoud (décédé, géomètre) ; Belhamri Mohamed et Beciri Ahmed, membres.
03 octobre : Arrêté préfectoral n° 1662, portant nomination des nouveaux membres de la délégation spéciale de la commune d’Orléansville, présidée par M Benali Ameur (né en 1911) qui est secondé dans sa tâche par messieurs Dif Ali et Arbouche Tahar (vice-présidents).
27 novembre : La délégation spéciale de la commune d’Orléansville, décide la débaptisation des rues et places publiques de la ville comme suit : - Boulevard Nord en Boulevard Pasteur ; Rue Si Saïah Si Henni devient Rue Mokrani ; Rue Docteur Bouteloup baptisé Rue Ibn Rochd ; Rue de la colonie change de nom et s’appelle désormais Rue Si Mohamed ; Rue d’Isly prend officiellement le nom de Rue des Martyrs ; Rue D’Illens en Rue Adjudant Abdelkader Azzoun ; Avenue Carnot devient Avenue Emir Abdelkader ; Rue Mogador baptisée Rue Khelif Benouali (Hadj M’hamed) ; Boulevard du Sud prend le nom de Boulevard Cheikh Benbadis ; Boulevard de l’Est devient Boulevard du 1er Novembre ; Rue Charles Lutaud baptisée Rue Si Allal ; Rue Bizot en Rue Ahmed Abbad ; Rue des frères Sogno s’appelle désormais Rue des frères Chaïeb Eddour ; Rue Bugeaud devient Rue Aspirant Abdelkader Dahenane (El-Masri) ; Rue de la République baptisée officiellement Rue de la République Algérienne ; Rue Georges Clémenceau en Rue de la Résistance ; Rue des frères Suc devient Rue Commandant Djilali Bounaâma (Si Mohamed) ; Rue Cavaignac prend la dénomination de Rue Abdelkader Mekkaoui ; Rue Commandeur change de nom et devient Rue Jugurtha ; rue des frères Hernandez baptisée Rue des frères Medjadji ; Rue du Dr Franchi devient Avenue de l’Indépendance ; Rue Leblond devient Rue Ibn Khaldoun ; la Place Paul Robert devient Place des Martyrs et Place Administrative devient Place de la Liberté.

1963
Janvier : A la suite du recouvrement de l’indépendance et la libération de tous les détenus, la maison centrale d’Orléansville est totalement inoccupée. Tous les services de cet établissement ont été transférés à la maison d’arrêt située à la rue de Mostaganem.
30 mai : Délibération de la délégation spéciale de la commune d’Orléansville, qui décide la débaptisation du nom colonialiste «d'Orléansville » de la ville et son remplacement par celui d’El-Asnam. (Approuvée par le préfet en date du 06 juin). . A la suite de l’assassinat du ministre des Affaires étrangères, Mohamed Khemisti à Alger au mois d’avril, la délégation spéciale de la commune d’Orléansville décide en hommage du ministre assassiné de baptisée la CIA est en «cité Mohamed Khemisti ».
Jeudi 06 juin : Désormais, la ville d’Orléansville s’appelle «El-Asnam », en vertu de la délibération de la délégation spéciale de la commune portant débaptisation du nom colonial de la ville.
Lundi 10 juin : Installation d’une nouvelle délégation spéciale pour la nouvelle commune d’El-Asnam, composée de vingt six membres présidée par M Benali Ameur, président sortant et supplié par deux vices présidents, Messieurs Mekarba Sahnoun ( propriétaire) et Aït Ali Yahia (cafetier).
19 juin : En raison de la situation déficitaire de la trésorerie de la commune d’Orléansville, le receveur municipal décide de suspendre provisoirement toutes dépenses, hormis les rémunérations du personnel qui sont assurées par acomptes mensuels à la suite d’une décision prise par l’administration supérieure.
01 juillet : Fusion des communes d’El-Adjeraf et de Pontéba à la commune d’El-Asnam en vertu de l’instruction ministérielle n° 3433 du 27 mai 1963 relative au regroupement des communes, la population de la nouvelle commune s’élève à 57.834 habitants.
19 juillet : Hommages publics : désormais la rue de Mostaganem, change d’appellation et devient rue «des frères Achite Henni Abderahmane et Ahmed », morts pour la libération du sol national (délib n° 13 du 01 juillet 1963).
07 août : Le jardin public de la ville d’El-Asnam, situé au centre ville, baptisé officiellement «jardin des héros de la Révolution algérienne ».
16 septembre : A la suite de l’élection de Ahmed Ben Bella (né en 1917 à Maghnia), à la magistrature suprême du pays, la délégation spéciale de la commune d’El-Asnam transmet un télégramme de félicitations au nom de la population asnamis au premier Président de la République Algérienne nouvellement indépendante.
16 octobre : En mémoire des héros de la Révolution, tombés au champs d’honneur, la cité des Oliviers ex-Jover, baptisée cité Khalfaoui Benabed et la cité Moyne devient cité Si Khaled.

1964
07 mars : Opération reconstruction, programme 1964 : la commune d’El-Asnam, ayant bénéficiée de 1000 logements et sont réparties par la délégation spéciale : El-Asnam centre 200 ; Chettia et El-Hammam 100 chacune ; Oum-Drou, Chouiet, Chekalil, Mnassria,Maïzia , Guelaftia,El-Ouabed, Kefafsa, Ouled Mohamed, El-Habaïer, Brancia, Moafkia 50 logements pour chaque agglomération.
18 mars : La commune d’El-Asnam résilie le marché de reconstruction d’un marché couvert à Bocca Sahnoun, confié à l’entreprise Hadji Ahmed entrepreneur de travaux, pour non-respect des clauses du marché. La délégation spéciale confie les travaux d’achèvement de ce marché à la SCOR (société coopérative des ouvriers réunis) moyennant le prix initial de 236.030.00 N.F
04 avril : Création d’un commissariat de police d’arrondissement à la Ferme. La commune d’El-Asnam donne en location à la DGSN, l’ancien bâtiment de la mairie annexe de la localité.
20 juin : Vote du budget primitif de la commune d’El-Asnam par la délégation spéciale. Recettes ordinaires : 3.897.585.01 DA ; dépenses ordinaires : 3490.298.38 DA ; excédent de recettes : 407.286.63 DA. . La commune d’El-Asnam s’abonne pour l’année 1964, aux journaux et périodiques suivants : JORA, les travaux Nord Africains , les travaux publics et bâtiments.
09 juillet : La préfecture d’El-Asnam approuve la délibération n° 186 de la délégation spéciale de la commune d’El-Asnam, relative à la mise en ferrailles de deux véhicules communaux camion Berliet n° J 637 AG, Citroën n° 284 AG.
01 août : Vote du compte administratif de la commune d’EL6Asnam, qui est arrêté comme suite : Recettes : 6.662.167.02 DA ; dépenses 7.454.278.13 DA ; excédent des dépenses : 792.111.11 DA.
30 septembre : Expiration du contrat de location durant la période estivale, accordée par la commune d’El-Asnam, à Benayad Mohamed, ancien détenu et condamné à mort, pour l’exploitation de la piscine communale.
1965
Jeudi 6 avril: Pour des raisons de sécurité, le stationnement est interdit, rue des Martyrs, en face du consulat de France à El Asnam.
Mardi 04 mai : Le cercle des anciens détenus et résistants, organise au centre ville, une grandiose soirée musicale, animée par plusieurs chanteurs.
16 août : Par délibération n° 272 la délégation spéciale de la commune d’El-Asnam décide la fixation des tarifs de transports des viandes : carcasses d’ovins et caprins : 1,50 DA ; carcasses de bovins : 3,00DA. Ces tarifs n’ont été révisés qu’en 1975 ( ovins et caprins à 2,00 DA et bovins à 4,00 DA).
12 novembre: Visite de travail et d’inspection effectuée à El Asnam, par le ministre des finances et du plan.

1966
06 février: La délégation spéciale de la commune d’Orléansville, présidé depuis 1962 par Benali Ameur, est remplacée par une nouvelle délégation présidée par Djabbour Cherif.
24 mai: José Sempéré, propriétaire d’une boulangerie au centre ville d’El Asnam, autorisé par les services communaux à la fermeture de son commerce à compter du 01 au 17 juin ( soit 28 jours).

1967
14 février : Installation du premier conseil municipal d’Orléansville, à la suite de l’accession de l’Algérie à son indépendance. Mr. Djebbour Cherif élu maire.
17 mars : Fermeture des cimetières du Tsighaout et Moulay Abdelkader de Boccat Sahnoun. - Un prêt de 400.000,00 D.A, contracté par l’APC d’El Asnam pour l’achèvement de l’hôtel de ville (détruit entièrement lors du séisme d’octobre 1980).
7 au 9 avril : Plusieurs manifestations artistiques, culturelles et sportives organisées à El Asnam lors de la fête de la ville.
06 juin : Politique : motion de soutien apportée par l’Assemblée d’El Asnam au parti FLN et au gouvernement Boumediene, pour la libération de la Palestine (la guerre des 6 jours). - Hommage public : le nom de Cheikh Abdelhamid Ibn Badis attribué à l’école précédemment appelé Lallement et les sœurs Bedj est donné à l’école Jean Jaurès. La place de la sous-préfecture, baptisée officiellement place du 24 avril. - Les salles de cinéma, l’Orléans et le Club rebaptisée cinéma El Djamal et le Dahra.
11 décembre 1967 : Pluies torrentielles s’est abattues sur la ville d’Orléansville et ses faubourgs. Graves inondations. Dégâts considérables.

1968
05 juillet : 9 h 30 du matin : Inauguration du nouvel hôtel de ville, situé dans la rue Ibn Rochd (ex- Dr Bouteloup) - complètement détruit lors du séisme d’octobre 1980. Un couscous est offert aux pauvres de la ville et un lunch aux autorités civiles et militaires.
02 août : Les marchés couverts de la cité d’urgence (auj. Hay Bensouna), Boccat Sahnoun (auj. Hay ESSalam), construits en 1964 et l’ancien siège de La mairie, transformés en salles de classes. - une DS 19 Citroën neuve est acquise par les services communaux auprès de l’Etablissement Billard d’Alger pour un prix total de 26 326 00 D.A (2. 632.600 centimes).
14 octobre : Inauguration du collège d’Enseignement Agricole (C.E.A) d’Oum Drou. - Hommage public : le nom de la place du congrès de la Soummam est attribué à la place située entre la rue de la résistance et la rue du commandant Bounaâma ( auj. construite). 05 décembre : A la suite d’une adjudication infructueuse en date du 24 octobre 1968, le maire autorisé de traité de gré à gré avec Mr. Cherief Ahmed ( dit Boukharoucha) pour l’achat du camion benne Berliet 13 CV , immatriculé J 637 A, moyennant le prix de 2050, 00 D.A (205 000 centimes).

1969
11/12 janvier : Réception offerte par l’APC d’El Asnam en l’honneur de la ligue d’athlétisme- cross- inter ligues.
10 février : Reception offerte , en l’honneur de l’équipe féminine de Baskett Ball de la R.A.U (République Arabe Unie[Egypte/Syrie réunies]) qui s’est produite à El Asnam.
01 juin 1969 : Organisation à El Asnam de la fête de la police. Sept moutons furent égorgés à cette occasion (acquis auprès du maquignon Mokhrari pour un prix de 980.00 D.A).
13/18 octobre : Séminaire des sécrétaires généraux des communes de la wilaya d’El Asnam, organisé au siège de la commune du chef-lieu. Plusieurs conférences d’ordre administratif et financier animés par les intervenants.
25 décembre : La commune d’El-Asnam conclut un contrat avec le bureau d’études «SARTU » en de l’élaboration du plan d’urbanisme directeur de la commune «P.U.D ».

version imprimable · envoyer cette page par email · 5175 lectures

Publicité

Sondage






Documents Divers
Carte d'alimentation
Carte d'alimentation
Modèle lettre administrative
Modèle lettre administrative
Billet 20 f en 1928 (verso)
Billet 20 f en 1928 (verso)
 Correspondance avril 1941 (suite)
Correspondance avril 1941 (suite)
 


© Cheliff.org 2005
Site conçu et hébergé par l'équipe Delta-Soft
Chef de projet: M. Nadir Benhamouda
Historien et Ecrivain: M. Mohamed Tiab
Concepteurs Web: M. Abderahmane Teguia
M. Abdelaziz Belbachir